Coups de coeur, Littérature étrangère

Le festin, de Margaret Kennedy

La fin de l’hiver est morose, il est temps de se plonger dans un bon roman pour se changer les idées.

Le Festin est une délicieuse comédie britannique se déroulant en 1947 dans les Cornouailles. C’est l’été et une galerie de personnages a élu domicile à la pension de Pendizack. Aussi attachants qu’insupportables, certains ont un petit quelque chose qui pourrait faire penser aux sept péchés capitaux. On apprend dès l’introduction qu’une tragédie a eu lieu, mais ce qui nous intéresse c’est la semaine avant le drame.

On découvre avec joie le ton un peu acide de Margaret Kennedy, dans ce roman très British qui ravira les fans de la saga des Cazalet. C’est léger, mais pas trop, distrayant, et complètement indiqué en cas de petite déprime hivernale. Venez découvrir la pension de Pendizack et ses habitants, leurs joies et leurs colères, le fameux festin dont il est question, bercés par le roulis de la mer et le chant des mouettes.

(et on salue encore une fois le talent de Mathieu Persan pour la couverture)

Le Festin. Margaret Kennedy. Traduit de l’anglais par Denise Van Moppès. La Table ronde. 2022. 24€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s