Littérature étrangère

Nuits Appalaches, Chris Offut

 Tucker est un jeune gars du Kentucky, tout juste fraîchement débarqué de Corée où la guerre lui a donné un nom, quelques médailles et des souvenirs  de violence à la pelle. Ses premiers pas chez lui le jettent sur Rhonda, pétillante jeune femme qui devient rapidement son épouse. Quelques années plus tard, ils ont construit une vie de famille dominée par l’amour et la volonté de poursuivre le bonheur, du moins si il existe.

Mais Tucker trouve un boulot auprès d’un trafiquant d’alcool de la région, et quand une enquête des services sociaux menace l’équilibre de sa famille, les réflexes de combattant de Tucker se réveillent.

Dos au mur, il découvrira qu’il y a un prix à payer pour chaque instant de joie dépensé.

Pourquoi lire Nuits Appalaches ?

Déjà pour les superbes descriptions de paysages (ligne éditoriale de la maison Gallmeister). Ensuite pour les personnages vraiment attachants.                                             Enfin, parce que ça fait vraiment du bien de lire du noir qui tache, certes, mais du noir qui parfois peut rendre heureux.

En fait, Nuits Appalaches, c’est le genre de claque littéraire qu’on aime se prendre en plein visage, au moment où le soleil de l’été commence à brûler peaux, passions et paysages.

Enfin, Nuits Appalaches, c’est surtout un coup de poing au coeur tellement c’est beau, tellement on y est transporté, là bas, avec Tucker et les autres, les écorchés, les agités du bocal, qui s’évertuent à vivre simplement, rudement et pour qui le temps qui passe est immuable : une simple succession de jours et de nuits qui s’enfilent les uns les autres.

Ce roman, très noir mais traversé d’éclairs de lumière fulgurants rappelle Pollock ou Taylor Brown pour la constitution sans manichéisme des personnages, jetés sur les routes d’une destinée qui laisse entrevoir la rédemption, l’espoir au milieu de la violence et de l’âpreté manifeste des relations humaines.

Alors si vous n’avez pas froid aux yeux, embarquez pour cette histoire sauvage et poétique, dont certainement vous aussi ne sortirez définitivement pas indemnes.

Nuits Appalaches, de Chris Offut. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Anatole Pons. Gallmeister, 2019. 21.40€

 

1920-country-5c385e1ddf2d8.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s