Coups de coeur, Littérature francophone

Aux amours, de Loïc Demey

Loïc Demey n’a pas son pareil pour aborder les flux et reflux des sentiments amoureux.

« Je d’un accident ou d’amour » paru en 2017 aux éditions Cheyne évoquait déjà l’histoire d’un amour avec singularité et humour.

Quelle chance de le lire à nouveau et de retrouver cette écriture à la fois fluide et accidentée ! Un homme attend. L’amour passe et s’approche. S’en va. Se renforce à coup de rouge sur les joues. Repars a toute allure se loger dans l’absence de cette femme qu’il aime et qui n’arrive pas.

« Puisque je ne connais rien de vous ne connaissez rien de moi, je vous suppose, je vous présume, je vous soupçonne autant que je vous cherche »

L’attente fébrile de l’être aimé devient un prétexte pour célébrer les amours et les projections qu’on y insuffle. Sans elles, pas d’histoire. Les phrases de Loïc Demey semblent jouer entre elles. Les mots se repondent entre eux. Il y a quelque chose de l’ordre de la joie qui transparaît dans cette écriture simple et travaillée.

Muet. Les sentiments prennent vie, s’incarnent, virevoltent et retombent. Le souffle du poète ne faiblit pas. Chapeau bas.

Aux amours. Loïc Demey. Buchet Chastel. 2021.99 p. 12€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s