Coups de coeur, Polar

Paz, Caryl Férey

Après la Nouvelle-Zélande, l’Argentine ou l’Afrique du Sud, le tour du monde de Caryl Férey continue.
Avec Paz, sorti le 3 octobre, il pose cette fois ses valises en Colombie et pose un regard acéré sur une société qui tente de relever la tête après le traumatisme de décennies d’horreur et de violences.

Pour la première fois, paramilitaires, FARC et narcotrafiquants ont déposé les armes et les négociations avancent en faveur d’une paix qui profitent à ceux qui ont su flairer le coup. Saul Bagader est un de ceux-là, ayant réussi à s’arroger une place aux côtés des gagnants. Mais quand des corps mutilés apparaissent aux quatre coins du pays, c’est le spectre de la Violencia qui ravive toutes les mémoires. Saul confie donc à son fils Lautaro, chef de la police de Bogota, la mission d’enquêter et de trouver l’origine de ces meurtres avant que la presse ne s’en mêle.
C’est inévitablement en essayant de faire cesser l’hécatombe qu’il va ouvrir la boîte de Pandore qu’est l’histoire de sa famille.

Polar nerveux, au reflet social et géopolitique d’un pays à peine déformé par la fiction tellement les événements racontés appartiennent à l’histoire réelle de la Colombie, Paz interpelle par la description minutieuse d’un système mondialisé et extrêmement complexe : la verticale du pouvoir entre narcotraficants, paramilitaires, Farc et gouvernement. Récit d’un pays à bout de souffle où les crimes sont fleuve, Paz est aussi le drame brûlant d’une famille à l’agonie.

 

Paz, de Caryl Ferey. Gallimard, octobre 2019, 22 euros

G02264_Paz-Ferey_exe.indd

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s