Non classé, Sciences Humaines, Tables thématiques

A la découverte des sciences-humaines : Matérialismes Trans

C’est déjà le troisième coup de coeur d’Hugo pour autour du rayon sciences-humaines ! En ce mois de novembre, il est temps de faire un tour dans le rayon LGBTQI de la librairie qui regorge de pensées décapantes. N’hésitez pas à y jeter un œil, pour vous sentir mieux armé.es au quotidien et comprendre les enjeux de ces luttes !

Le texte présenté aujourd’hui demande motivation et concentration. Mais ça vaut franchement le coût. Parce que Matérialismes trans ne ressemble à aucun autre livre et apporte des perspectives précieuses pour les luttes trans et féministes. Parce qu’il remet au centre du discours les personnes trans. Leurs vécus. Leurs transitions. Leurs corps et leurs joies. La singularité de leurs combats. Parce qu’il porte le débat au-delà de la notion d’identité. Parce qu’il se situe loin de toute idéalisation de ces existences vécues.

En mars 2019, une journée de recherche à l’ENS de Lyon a donné naissance à cet ouvrage pointu richement documenté et ultra pertinent, qui défend des positionnements radicaux tout en favorisant la réflexion. L’exercice est périlleux et le résultat d’une justesse impressionnante.

Remettre les personnes trans au centre d’un discours portant sur leurs transitions paraît être la moindre des choses. Pourtant, même dans les études de genre, ces vécus servent trop souvent de point d’appui pour étudier le genre et les rapports de domination qui s’y jouent. Ici, ils sont travaillés et analysés pour eux mêmes et dans toute leur diversité. Femmes trans et hommes trans racisés auront souvent des parcours bien différents. Cette démarche renforce la parole des personnes trans et enrichit la compréhension de leurs différentes positions politiques et sociales. Portant le débat au-delà de la notion d’identité.

Les rédacteur.ices n’hésitent pas à dénoncer l’inadaptation voire la dangerosité de certaines pratiques féministes. L’encouragement à la subversion tombe parfois complètement à côté de la plaque. Certaines personnes se voient en effet parallèlement forcées à se conformer aux normes de genre. Ou en ont juste envie, pour qu’on leur foute la paix. Mais dans un monde où l’on cherche trop souvent à opposer les enjeux trans et féministes, Matérialismes Trans parvient à ramener le regard sur la continuité des violences patriarcales et s’inscrit dans la digne lignée du féminisme matérialiste politique.

Ça remue, c’est riche et ça fait du bien ! Merci à Hystériques et AssociéEs pour ce superbe travail !

Pour prolonger la réflexion :

Les cinq sexes d’Anne Fausto-Sterling.

Le genre peut être défini comme un ensemble de comportements socialement construit. Les travaux d’Anne Fausto-Sterling déplacent encore notre regard. Le sexe, cette donnée biologique incontestable, est aussi une construction sociale. Pourtant, la biologiste et féministe a réalisé un travail de recherche considérable sur la pluralité des corps et l’insuffisance des catégories mâle et femelle au sein de l’espèce humaine. Elle révèle la dangerosité du pouvoir de la médecine sur les personnes intersexes au nom de la norme sociale. Dans ce texte court et synthétique initialement publié en 1993, on découvre la force de cette pensée provocante, aussi rigoureuse que révolutionnaire !

Felix Ever After, Kacen Callender

On lui dit qu’il faut être fier de qui il est. D’assumer. De garder la tête haute. Mais qui connaît la teneur des émotions qui traversent Félix ? Comme tenir debout quand on est secoué par autant de questions ? Il est queer. Noir. Trans. Futur étudiant en art, peut être ?

Incompréhensions, critiques, regards pesants. Félix lutte face à tout ça et s’affirme à mesure que sa transition prend forme. Petit à petit, il se redécouvre et apprend à se laisser aimer. L’intensité des épreuves traversées s’atténue. L’adolescent trace son chemin. Sinueux et plein d’incertitudes, il y rencontre des personnes qui changeront sa vie ! Ce roman s’appuie sur le vécu de son auteur, Kacen Callender, qui retranscrit avec justesse les questionnements qui peuvent traverser les personnes trans. Un livre lumineux qui permet aux personnes concernées de se sentir moins seules et aux autres de mieux comprendre les parcours de transition ! 

Matérialismes Trans, sous la direction de Pauline Clochec et Noémie Grunenwald, Hystériques et AssociéEs, 2021, 16 €.

Les cinq sexes, Anne Fausto-Sterling, tr. de l’anglais (USA) par Anne-Emmanuelle Boterf, Payot, 2018, 6,60 €.

Felix Ever After, Kacen Callender, Slalom, tr. de l’anglais par Manu Causse, 2021, 17,95 €. A partir de 14 ans.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s